Les armes et les lettres

Les armes et les lettres

[Les armas y las lettras]

Littérature et guerre d'Espagne (1936-1939)

    • Traduction (Espagnol) : Catherine Vasseur
Dans la lignée d'hommes aussi avisés qu'Antonio Machado ou Miguel de Unamuno, Andrés Trapiello a longtemps cru que la guerre civile espagnole avait été le fait d'un pays coupé en deux. En réalité, cette guerre a opposé deux Espagnes minoritaires et extrémistes déterminées à en finir l'une avec l'autre, aux dépens d'une Espagne, majoritaire, réunissant des gens de toutes conditions, de tous âges, de toutes classes et idéologies.
Aussi, dans Les armes et les lettres, Trapiello convoque et étudie les plus grands écrivains espagnols de l'entre-deux-guerres : Machado et Unamuno, bien sûr, mais aussi Ortega y Gasset, Federico García Lorca, Eugenio d'Ors, etc., dont il s'efforce de comprendre et de décrypter la posture ambiguë et le rôle qu'ils ont joué dans cette période clé.
  • Hors collection
  • Paru le 12/03/2009
  • Genre : Essais et documents
  • 528 pages - 145 x 225 mm
  • EAN : 9782710330271
  • ISBN : 9782710330271

Autour du livre

On en parle...

Les armes et les lettres a été présenté par Jean-François Kovar dans sa chronique "L'Histoire entre les lignes " qui a été diffusée le jeudi 4 juin 2009 sur les ondes de Radio Judaïca - 102.9 FM à Strasbourg.

« L'écrivain se penche sur l'engagement des écrivains et intellectuels ibériques durant la guerre civile. Une oeuvre foisonnante et vertigineuse qui possède le souffle du roman. »

Opinion indépendante du Sud Ouest - Christian Authier

« Trapiello (...) porte toujours un jugement littéraire avant un jugement moral et fait preuve d'un sens superbe de la formule. Un régal. »

La Voix du Nord 

« Un essai remarquable. »

Le Point - Marc Lambron

« On admire, une fois encore, la probité intellectuelle de Trapiello (...) Non pas à cause mais malgré son sujet, je tiens le livre d'Andrés Trapiello pour un grand livre, un hommage lucide et somptueux au génie poétique de l'Espagne. »

Le Figaro - Michel Del Castillo

« Les notations de Trapiello sont d'une rigueur historique et d'une précision accordées à un style simple. »

Dernières Nouvelles d'Alsace 

« Loin des formes de l'essai académique, il a choisi de ne pas lester son texte de l'appareil critique habituel mais de l'encadrer par une chronologie de la guerre à deux colonnes, les armes et les lettres. (...) Mais le principal mérite de cet essai docte et amène à la fois tient sans doute au talent d'écrivain de Trapiello. »

La Quinzaine Littéraire

« Une galerie impressionnante d'auteurs qui s'égarent dans l'idéologie la plus folle, se rétractent, essaient de gagner la paix, s'exilent ou se taisent. »

Valeurs Actuelles

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer