Les fiancées sont froides

Les fiancées sont froides

    • Préface : Jean-Marc Parisis
Sur les rivages de la Baltique, dans les années 1820-1830, un hussard déserte pour avoir enfreint les règles de son corps en se fiançant. Il devient écrivain public à Lubeck. Soutenu par l'amour des fiancées de 1814 et des veuves pour qui il remplace l'époux promis ou disparu dans les dernières batailles napoléoniennes, il lève une phalange de femmes pour exterminer la nouvelle «légion thébaine».
«Il semble que les femmes, dans Les fiancées sont froides, envisagent confusément la solution de la mante religieuse, écrivait Henri Thomas dans La Nouvelle Revue française. À cette menace, le mâle se dérobe. Mais la dérobade messied aux hussards ; leur parade sera offensive, offensante : comme ils ne se reproduisent pas entre eux, le recrutement est assuré par des rapts d'enfants...» Car le mythe de la séparation des sexes, s'il s'accompagne du ravissement des jeunes mâles, est ici porteur de la révolte essentielle : celle d'Artémis contre Antinoüs.
Écrit dans une langue étincelante, ce roman témoigne de la puissance d'imagination de Guy Dupré, mise au service de thèmes universels – la patrie, la femme, l'Histoire.
  • La petite vermillon (n° 329)
  • Paru le 13/11/2009
  • Genres : Littérature française - La Petite Vermillon
  • 232 pages - 110 x 175 mm
  • EAN : 9782710331599
  • ISBN : 9782710331599

Autour du livre

On en parle...

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer