Un matin, je suis partie

Un matin, je suis partie

Voyages d'une femme indépendante

    • Traduction (Anglais) : Lisa Rosenbaum
«Sous bien des aspects, j'étais une femme indépendante, écrit Alice Steinbach. Depuis des années, c'est moi qui prenais les décisions, payais les factures, déblayais la neige devant ma porte. À l'exception de mes fils et de mes chats, j'avais établi avec les gens des relations qui me laissaient une grande liberté.
Récemment, toutefois, j'avais commencé à comprendre que, même si je disposais de mon argent et de mon temps, je demeurais en quelque sorte dépendante. Avec les années, j'avais pris l'habitude – ce qui est bien normal, je pense – de me conformer à l'idée que les autres se faisaient de moi comme mère, fille, épouse, ex-épouse, journaliste, amie. J'avais à présent envie d'abandonner ces rôles pour quelque temps, et de découvrir quelle personne apparaîtrait.»

C'est ainsi qu'Alice se retrouve à Paris un matin du mois de mai, première étape d'un périple qui la conduira à Londres où elle devient la complice de trois Anglaises fantasques, à Oxford où elle suit des cours sur l'histoire de la campagne anglaise, à Milan où elle reçoit les confidences d'une jeune Américaine sur le point de se marier et à Venise où elle retrouve son tendre ami japonais rencontré dans le train pour Giverny.
Servi par une écriture sensible et impressionniste, ce livre nous transporte instantanément dans une quête intérieure : un voyage inoubliable à la redécouverte de soi.
  • Quai Voltaire
  • Paru le 06/03/2002
  • Genre : Littérature étrangère
  • 320 pages - 135 x 220 mm
  • EAN : 9782912517241
  • ISBN : 2912517249

Autour du livre

On en parle...

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer