Sens averse

(répétitions)

Face au monde qui déraille, Valérie Rouzeau fait front : elle érige ardemment un mur de poèmes, seule manière de poursuivre «le dur métier de vivre». «Tu dois te remettre à l’heure heureuse», écrit-elle dans Sens averse. Tâche difficile, car tout l’agresse : les acronymes, l’argent des footballeurs, la mort des abeilles ou encore les «happy technologies». Au fil de ce nouveau recueil, elle glane dans sa mémoire de quoi tenir bon. Pied à pied, mot à mot, elle oppose sa force fragile à l’âpreté de la vie. «Se laisser porter au fil de l’air de la chanson», «monter au grenier pour écouter la pluie», mais aussi se régaler d’un coq au vin, d’un œuf meurette : autant de consolations qu’elle glisse en douceur entre «les jours où rien ne va».
  • Vermillon
  • Paru le 01/03/2018
  • Genre : Littérature française
  • 144 pages - 140 x 205 mm
  • EAN : 9782710386698
  • ISBN : 9782710386698

Autour du livre

On en parle...

« Vous ne connaissez pas Valérie Rouzeau ? Lisez-la : vous ne pourrez plus vous en passer. »

Le Figaro littéraire - Thierry Clermont

 

« Comme l’enfant qui découvre peu à peu la magie des mots, Valérie Rouzeau les redécouvre à son tour, en les recréant, et balbutie un langage unique, propre à elle. »

La Quinzaine littéraire - France Burghelle Rey

 

« Un très beau livre, cocasse, frétillant de modernité, sans lourdeur, à l’aune des petits animaux ailés, aimés qu’il contient dans ses branches. »

La Cause littérairePhilippe Leuckx

 

« Précieuse Valérie Rouzeau. On reconnaît entre toutes son écriture limpide et singulière quand elle demande au Père Noël un bon silence, le vide ou un grand rien pour bien mettre les pendules à l’heure ! »

Le Monde des Livres - Didier Cahen 

« Si la musique, la poésie, l’amour sauvent de tout, alors il est urgent de la lire ! »

Le blog de Gwénaëlle Abolivier

 

« C’est à lire d’urgence, au grenier bien sûr, et partout ailleurs : il y a dans ces poèmes une force d’envie qui embellit le moment, et qui dure. »

Ouest-France - Philippe Simon

 

« On est ici dans le sonore, le rythmique, l’homophonique, l’euphonique, le cacophonique aussi, bref dans ce qui fait son et sens à la fois. »

Revue Texture - Marilyse Leroux

 

« La poésie de Rouzeau n’est pas d’abord complexe, on peut la lire sans précaution, sans arrière-pensée ou suspicion, même si elle est tendue, parcourue de forces opposées qui ne la déchirent pas mais la tiennent dans un équilibre peu stable, mouvant, celui du vivant. »

Poezibao - Antoine Emaz

« Une poésie sincère, imaginative et parfois insondable. Le paysage poétique a besoin d'une telle présence pour sauver de l'ennui ambiant le lecteur exigeant. »

L'Intranquille - Françoise Favretto

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer