Sanglier noir, pivoines roses

Découpes en losange aux volets, plates-bandes alignées au cordeau, collections de porte-clés, de bobines de ¿l ou de statuettes de saints, pommes de terre cuites à la minute près… Gaëlle Heureux plante des décors résolument kitsch et y installe des personnages cueillis sur le vif.
Se glissant dans la peau de l’expert-comptable retraité, du petit garçon consigné au chevet de son arrière-grand-mère, du moine qui apprend à nager, du mari rêveur ou de l’épouse modèle, elle les arrache à la paix «étrange, creuse et blanche» dans laquelle ils semblaient se complaire. Dès lors, tous les dérapages sont permis.
  • Vermillon
  • Paru le 16/01/2014
  • Genre : Littérature française
  • 160 pages - 140 x 205 mm
  • EAN : 9782710370451
  • ISBN : 9782710370451

Autour du livre

On en parle...

« C’est prodigieusement sombre, incisif et ironique, gentiment dérangeant parce que ça nous ramène à nos propres vies et ça gratte souvent, ça agace, ça fait mal. Mais c’est aussi pour tout ça que ce livre est formidable, on a envie de l’offrir à son voisin pour qu’il se regarde dans le miroir. »
Librairie Saint Christophe

« Ces nouvelles (...) sont magnifiques. »
RCF Pays de l'Ain - Lydie Zannini

« Une poignée de saynètes tirées de vies ordinaires qui basculent (...) C'est habile, drôle, cruel. »
La Voix de l'Ain - Didier Pobel

« Ce premier livre à la douceur amère nous parle à l'oreille et résonne juste. »
Services littéraire - Sylvie Nordheim

« Un premier recueil et une auteure à découvrir. »
Blog sur la route de Jostein

« Un recueil dévoré d'une traite, un grand coup de cœur pour une écriture à la fois sensible et qui se laisse aller à une douce folie pour mieux dynamiter le réel ! 146 pages enthousiasmantes. »
Cathulu Blog

« L'inspiration vient à Gaëlle Heureux en observant les gens, pour lesquels elle a un intérêt insatiable ; elle laise s'entrecroiser ses expériences de la vie, ses peurs, désirs et pensées. »
La Voix de l'ain - Catherine Lescuyer

« Ces nouvelles qui sortent des sentiers battus, s'emparent de la réalité pur la rendre moins dure ou moins terne et m'ont conquise ! »
Moi, Clara et les mots

« Les personnages seraient alors comparables à des icebergs : au-delà de la surface, l'auteure nous invite à plonger avec elle pour découvrir la part secrète et immergée de ces êtres. L'originalité et la justesse de ces nouvelles tient aux univers intimes que l'on découvre et qui résonnent en nous : les questions abordées sont souvent aussi celles que nous nous posons. »
Encres Vagabondes

« Drôle de titre, drôle de bouquin, rempli de personnages hauts en couleurs et qui évoluent dans un décor, mais complètement kitch. »
RTS

« Une poignée de nouvelles au vitriol, écrites par une inconnue qui mériterait de ne pas le rester... Deux pages, trois parfois pour des vies croquées sur le vif par une plume prodigieusement drôle et cruelle. »
Radio Classique - Elodie Fondacci

« Ce premier ouvrage publié est écrit avec une grande maîtrise et se lit avec délectation »
Le Progrès

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer