Rimbaldo

  • Prix Marcel Aymé 2015 

Aden, août 1880. Jules Suel, gérant du Grand Hôtel de l'Univers, a décidé de s'offrir un cliché publicitaire. Il convie quelques fidèles à poser autour de lui. Tous se prêtent au jeu, plutôt de bonne grâce. Seul un employé de la maison Bardey, un être taciturne vêtu comme un ouvrier, se fait prier – et ce personnage n'est autre qu'Arthur Rimbaud.
S'inspirant de la célèbre photo retrouvée par hasard en 2010, Serge Filippini imagine les deux heures qui mènent à la prise de vue. Il entrecroise les vies des six hommes et de la femme bientôt figés dans leur portrait de groupe. Qui sont-ils, ces commerçants et ces explorateurs? Quelles obsessions, quels rêves les animent? Quels secrets sont-ils venus cacher dans la chaleur accablante et la poussière d'Arabie? Et pourquoi Rimbaud refuse-t-il l'amour qui s'offre à lui?
  • Vermillon
  • Paru le 10/04/2014
  • Genre : Littérature française
  • 152 pages - 140 x 205 mm
  • EAN : 9782710371816
  • ISBN : 9782710371816

Autour du livre

On en parle...

« L'histoire est vraie, la photo existe - elle est d'ailleurs reproduite à la fin du livre. Jean-Jacques Lefrère, l'un des plus grands spécialistes de Rimbaud en a beaucoup parlé. Serge Filippini, lui, en a fait un roman épatant. »

Livres Hebdo - Jean-Claude Perrier

« Imaginant ce qui s'est passé dans les deux ou trois heures précédant le cliché, il brosse un tableau légèrement décadent de la petite société européenne perdue au bord du golfe d'Aden, en cette matinée de 1880 »

L'Express - Jérôme Dupuis

« Serge Filippini invente tout, à partir d'une seule image (...) C'est vraisemblable et, surtout, plaisant »

Le Soir - Pierre Maury

« Serge Filippini est dans le bon feeling, le bon tempo. Rimbaud n’occupe pas tout le récit mais on recherche sans cesse sa présence. Cette rêverie éveillée est à conseiller aux lecteurs enflammés de Rimbaud qui auront l’impression de passer du temps avec l’auteur du Bateau ivre. »

La République du Livre numérique - Bernard Morlino

« Que pensent-ils, ces commerçants, explorateurs, au moment où leur expression se fige pour l’éternité ? Serge Filippini, avec les flous nécessaires d’un “roman vrai” très plausible et tangible comme une photo, échafaude en 152 pages somptueuses la possible réponse. »

Le Salon littéraire - Frédéric Chef

« Rimbaldo, de Serge Filippini (...) imagine la journée des personnages rassemblés auprès de l'ancien poète en 1980, sur la photo retrouvée à la terrasse du Grand Hôtel de l'Univers à Aden. »

Le Monde - Antoine Compagnon

« S'inspirant de la célèbre photo recouvrée par hasard en 2010, Serge Filippini imagine les deux heures qui mènent à la prise de vue. Il entrecroise les vies des six hommes et de la femme bientôt figés dans leur portrait de groupe. »

Ouest France

« Un roman très original »

France 2 "Télématin" 

« Un livre remarquable qui nous prouve que le roman peut suppléer à la véritable histoire. »

La Marseillaise

« Sous la plume de Serge Filippini, une photo - devenue historique - prend vie grâce au pouvoir de l'imagination. L'écrivain se livre à une reconstitution réaliste, quoique fantasmée, romancée, avec un soupçon d'aventure. »

Long cours - Tristan Savin

« Un joli petit roman sur les deux heures précédant la fameuse prise de vue. »

Paris Match - Philibert Humm

« Ces sept personnages, (...), s'ils ont été "en chair et en os", deviennent, sous la plume de Serge Filippini, les égaux de grandes figures de certains des romans qui peuplent nos bibliothèques, et nos mémoires. »

Factuel Info - Danièle Secrétant

« Exercice de style et excellente idée qui allie l'érudition et l'imagination »

Le Commercial du Gard

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer