Pour Genevoix

  • Prix Grand Témoin de La France Mutualiste 2013

    Prix littéraire Lorrain Georges Sadler de l'Académie de Stanislas 2013

«J'ai écrit ce livre sur Maurice Genevoix pour que l'on se souvienne du temps où les mots étaient du côté des choses.»
  • Vermillon
  • Paru le 04/11/2011
  • Genre : Essais et documents
  • 208 pages - 140 x 205 mm
  • EAN : 9782710368793
  • ISBN : 9782710368793

Autour du livre

Agendas

Michel Bernard au Salon du Livre d'Oléron

Venez rencontrer Michel Bernard au Salon du Livre d'Oléron le 27 et 28 avril

La Citadelle, 17480, Le Château d'Oléron.

Michel Bernard au festival du Printemps Proustien à Chartes 

Retrouvez Michel Bernard au festival du Printemps Proustien à Chartes le dimanche 19 mai

On en parle...

« Il faut lire Michel Bernard. C'est un passeur de sens qui réveille les nôtres. »

L'Union / L'Ardennais

« Michel Bernard est un de nos meilleurs écrivains de la nostalgie. »

Service littéraire - François Bott

« La magie littéraire est omniprésente dans cette prose qui a partout des bonheurs d'écriture. Pour être devenu adulte, Michel Bernard n'a pas perdu en chemin sa fraîcheur d'âme. On est loin des vedettes médiatiques qui pondent leurs livres au rythme du bourre-pif nouveau. »

Le Blog de Bernard Molino

« Quel émouvant chant d'amour à l'adresse de l'illustre romancier de la Grande Guerre qui, écrit-il, "resta toute sa vie le témoin des morts et jamais dans la sienne leur main ne se glaça"! Michel Bernard est tellement en communion avec Maurice Genevoix que son style, d'une superbe pudeur, en arrive à se confondre avec celui qui est devenu plus encore que son maître, son confident. »

L'Union - Yanny Hureaux

« Du miel, du miel, en ces temps où disparaissent les abeilles! »

Charlie Hebdo - Bernard Maris

Michel Bernard est l'invité de Kathleen Evin,L'Humeur vagabonde, sur France Inter

 « Chant d'amour à la littérature, à "une certaine idée de la littérature", Pour Genevoix revient sur l'épreuve fondatrice de la guerre que le sous-lieutenant des Eparges vécut dans sa chair et dans son âme. »

Le Figaro Littéraire

« Il restitue les échos les plus saisissants et émouvants de l'art de Maurice Genevoix avec une grâce rare. »

L'Opinion indépendante - Christian Authier

« Michel Bernard rend à Genevoix, témoin à son tour disparu d'une France disparue, à l'homme qui a fait la guerre sans l'aimer, et qui, revenu de l'enfer, a su parler au nom d'un peuple moissonné, le plus magnifique et le plus sensible des hommages : Genevoix, c'est le contraire et le comble de la littérature, puisque c'est la vérité dans la littérature. »

Marianne - Dominique Jamet

« A ce conteur qu'on a mal lu, qu'on ne lit plus beaucoup, Michel Bernard rend un vibrant et légitime hommage. »

Le Nouvel observateur - Jérôme Garcin

« Dans Pour Genevoix, vous rendez plus d'un hommage à l'auteur de Ceux de 14, on est à mi-chemin entre le portrait et l'exégèse, l'exercice d'admiration et le vibrant plaidoyer pour qu'on oublie jamais celui que vous tenez pour un modèle, un guide et un modèle. »

France Culture - Augustin Trapenard

« C'est un récit, un chant, un récitatif hommage au grand témoin de la Grande Guerre. (...) Disciple d'un maître qui ne se paye pas de mots, Michel Bernard nous enchante par sa petite musique émaillée de jolies formules. »

Echo des Vosges - Marcel Cordier

« Un ancien temps vu par un éternel jeune homme frêle et déterminé. Toujours ce fameux oeil. Pour Genevoix, cela sonne comme une devise, un cri de ralliement chevaleresque que l'on reprendra avec enthousiasme, en attendant un autre Genevoix, celuis des taillis et halliers. »

Connaissance de la chasse

« Michel Bernard a écrit un livre sensible et vibrant de reconnaissance pour célébrer en Genevoix l'enfant de la Loire, le soldat et l'écrivain. Entre essai littéraire, biographie et portrait, l'accent de ce "récit" est mis sur l'épreuve fondatrice vécue à 24 ans sous Verdun et qui a fait de Genevoix le grand témoin de la Grande Guerre. »

Le Bulletin des lettres

« Un magnifique livre-ouvrage. »

L'Union

« Rémois Michel Bernard [...] a consacré [...] à l'auteur du sublime La mort de près un magnifique lire-ouvrage. »

L'Ardennais

« Qui mieux que [Michel Bernard] sait aujourd'hui parler de l'Académicien [Maurice Genevoix]. »

L'Ardennais

« Une remarquable évocation de l'écrivain. »

Pèlerin - Benoît Fidelin

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer