Couverture bientôt disponible

Les nouveaux Bovidés

Les Bovidés ont eu un grand succès. Voilà vingt ans que cette caricature d'humanité sous-évoluée, férocement tracée par Jean Fougère, fit la joie de nombreux lecteurs. Mais quelle transformation depuis chez les bovidés! Considérablement accru, le troupeau ne piétine plus. Il roule. Des antennes lui ont poussé, au moyen desquelles il peut tout capter avant d'engloutir et de ruminer. L'honneur de notre ère scientifico-promotionnelle est d'avoir amélioré la race. Le nouveau bovidé est dès sa naissance pris en charge, fortement éduqué pour faire un bon citoyen, délivré du moindre complexe moral ou sexuel. On lui promet un appartement modèle, des biens de consommation, un recyclage s'il lui arrive de perdre les pédales, des loisirs organisés dans les délices de l'effervescence collective. Sa santé est protégée, avec les excuses des hôpitaux de ne pas encore savoir l'empêcher de mourir. Sans aucun doute, le nouveau bovidé est devenu supérieur. Il en a conscience. Mais on peut s'étonner de ne pas le voir plus gai. Pourquoi, au lieu de bondir de joie, ne cesse-t-il de meugler plaintivement comme si on le menait aux abattoirs? Souhaitons que ce livre consacré à sa merveilleuse, à sa réjouissante ascension tombe un jour sous son morne regard. Et qu'il en soit revigoré.
  • Vermillon
  • Paru le 01/04/1966
  • Genre : Essais et documents
  • 224 pages - 140 x 200 mm
  • EAN : 9782710315087
  • ISBN : 2710315084

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer