Derniers étés

L'agonie des hobereaux - II

Derniers étés

«Dans la préface du tome I de l'Agonie des hobereaux, j'indiquais comment Willy de Spens a su nous faire revivre à travers son propre destin celui d'une classe sociale et celui d'une nation. Le tome II, Derniers étés, est à la fois un chant d'amour déçu et un roman d'apprentissage. La guerre est à l'horizon, la France déchirée par les querelles politiques. L'aristocratie terrienne voit ses ressources de plus en plus menacée. Willy de Spens, après avoir vécu un drame sentimental, revient au château paternel et trouve un refuge précaire dans ses livres et au milieu de ses chevaux. Certes, il participe intensément au drame politique des années 36, mais trop sceptique pour croire à un parti, il voit s'imprimer jour après jour les signes avant-coureurs de la catastrophe.
Il part pour Paris et y fait divers métiers. Quand la guerre éclate, il est journaliste au quotidien Excelsior. Aux dernières pages, il rejoint son régiment de hussards.
J'ai refermé son livre en souhaitant avec impatience connaître la suite des aventures de ce hussard désabusé. Les mémoires de Willy de Spens sont la chronique d'une sensibilité et le bilan douloureux d'une génération.»
Jean José Marchand.
  • Vermillon
  • Paru le 02/09/1975
  • Genre : Littérature française
  • 328 pages - 135 x 200 mm
  • EAN : 9782710323068
  • ISBN : 2710323060

Dans la même série

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer