De mémoire d'oublié

De mémoire d'oublié

Souvenirs littéraires

    • Édition de : Étienne de Montety
    • Illustrations : Roger Wild
Oublié mais pas oublieux, Gabriel d'Aubarède, Grand Prix du roman de l'Académie française en 1959, a consacré ses souvenirs à brosser les portraits de ceux qu'il avait connus et aimés dans le monde littéraire des années 1930 à 1970.
À Marseille, des débutants nommés Marcel Pagnol, Jean Ballard des Cahiers du Sud et le poète Louis Brauquier. À Paris où il monta, avec pour toute recommandation un manuscrit, André Gide, Max Jacob, Gabriel Marcel, Julien Green.
D'Aubarède mena une carrière de romancier et de journaliste qui le conduisit jusqu'aux Nouvelles littéraires de Georges Charensol où il tint la rubrique «Une heure avec...», assurant de prestigieuses interviews de Sartre, d'Aragon, de Camus, d'Aymé, de Cendrars, d'Ionesco, etc. Sans parler du général de Gaulle qu'il interrogea avec Georges Duhamel à la sortie des Mémoires de guerre. Et toujours Pagnol, le grand frère, l'ami fidèle avec qui il travailla pour le cinéma.
Une vie d'amitiés, où les désillusions sont cachées par pudeur et élégance, car d'Aubarède leur préféra toujours la ferveur des rencontres et des lectures.
  • Vermillon
  • Paru le 05/02/2004
  • Genre : Littérature française
  • 272 pages - 140 x 205 mm
  • EAN : 9782710326571
  • ISBN : 2710326574

Autour du livre

On en parle...

« Un texte d'Etienne de Montety, chaleureux mais d'une mélancolie sourde, introduit De mémoire d'oublié (...) Le geste pieux d'Etienne de Montety rend à la vie littéraire un bon journaliste qui, autrefois, en fut le chroniqueur de notoriété académique. »

Valeurs actuelles

« Les portraits que Gabriel d'Aubarède livre de ses contemporains sont des miniatures admirablement ciselées. »

Dimanche - François Billy

« Il y a dans ce livre une série de portraits tracés d'un burin léger, où, sous une inaltérable gentillesse, affleure la plus fine critique littéraire.(...) Ses portraits (...) apportent beaucoup à la "petite histoire" et feront le bonheur des historiens de la littérature de cette époque. »

Bulletin critique du livre

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer