The Girls

[The Girls]

    • Traduction (Anglais) : Jean Esch
Nord de la Californie, fin des années 1960. Evie Boyd, quatorze ans, vit seule avec sa mère. Fille unique et mal dans sa peau, elle n'a que Connie, son amie d'enfance. Lorsqu'une dispute les sépare au début de l'été, Evie se tourne vers un groupe de filles dont la liberté, les tenues débraillées et l'atmosphère d'abandon qui les entoure la fascinent. Elle tombe sous la coupe de Suzanne, l'aînée de cette bande, et se laisse entraîner dans le cercle d'une secte et de son leader charismatique, Russell. Caché dans les collines, leur ranch est aussi étrange que délabré, mais, aux yeux de l'adolescente, il est exotique, électrique, et elle veut à tout prix s'y faire accepter. Tandis qu'elle passe de moins en moins de temps chez sa mère et que son obsession pour Suzanne va grandissant, Evie ne s'aperçoit pas qu'elle s'approche inéluctablement d'une violence impensable.

Dense et rythmé, le premier roman d'Emma Cline est saisissant de perspicacité psychologique. Raconté par une Evie adulte mais toujours cabossée, il est un portrait remarquable des filles comme des femmes qu'elles deviennent.
  • Quai Voltaire
  • Paru le 25/08/2016
  • Genre : Littérature étrangère
  • 336 pages - 135 x 220 mm
  • EAN : 9782710376569
  • ISBN : 9782710376569

Autour du livre

On en parle...

« Par la densité de ses personnages et son habileté à suivre leurs méandres psychologiques, par la précision de son écriture et la force de son récit inspiré des crimes de la secte de Charles Manson, la jeune auteur américaine se fait d’emblée une place parmi les grands. »

Les Echos - Frédérique Humblot

 

« Un roman qui, sans aucun doute, fera date. »

Causette - Sarah Gandillot

 

« La lecture de ce troublant joyau qu’est The Girls emporte le morceau. »

Sud-Ouest - Olivier Mon

 

« The Girls possède une sorte de perfection. Son aisance impressionne, son acuité et sa fluidité aussi. »

La Magazine littéraire - Emmanuel Burdeau

« Au fil d’une langue traversée de fulgurances poétiques, de coups de sonde dans les noirceurs de la psyché, Emma Cline dissèque moins qu’elle ne peint les noyaux de vie éclatés, ceux des victimes, ceux des meurtriers. »

La Quinzaine littéraire - Véronique Bergen

 

« Loin d'être un roman sur l'affaire Manson ou un récit criminel, ce vrai roman d'initiation tente avant tout de réfléchir à la nature universelle de l'adolescence, la genèse des genres et l'identité féminine : What’s a girl ? »

Le Monde des Livres - François Angelier

« Une plongée dans l’âme humaine, aussi rêche que poétique. Lena Dunham est fan, nous aussi. »

Cosmopolitan

« Avec ce premier roman intense, habile et d’une grande finesse psychologique, Emma Cline entre d’emblée dans la cour des auteurs à suivre. »

La Libre Belgique - Geneviève Simon

« Style au cordeau, descriptions imagées, on est embarqués, malmenés mais incapables de décrocher. »

Le Parisien Magazine - Nedjma Van Egmond

« Emma Cline dresse un portrait psychologique à double voix d’une justesse dérangeante. Dans une langue ciselée et percutante, reconstruisant les semaines précédant le drame, elle ne néglige aucune émotion ni tentation. »

Le Figaro magazine - Marie Rogatien

« Un roman intelligent, puissant, narrativement habile. »

L'Obs - David Caviglioli, L’Obs

« Cet épatant premier roman déborde d’une prose déliée, remplie d’images à craquer, de phrases qui brillent comme des bijoux au cou des femmes. »

Le Figaro - Éric Neuhoff

« Emma Cline décrit avant tout cet âge d’inouïe fragilité et d’inconscience sauvage où tout peut basculer. Elle a l’art des demi-teintes et des pas de côté hypnotiques. »

Le Point - Sophie Pujas

« On en sort sonnés, admiratifs, avec l’impression d’avoir eu affaire à ce qui se fait de meilleur en littérature. »

Lire - Estelle Lenartowicz

« La jeune Américaine Emma Cline avec The Girls, une fiction plus psychologique, voire sociologique (sur la place dévolue aux femmes dans la société), mais brillante et entêtante, dans laquelle se reconnaissent sans peine, tant leurs masques sont translucides, les protagonistes du fait divers atroce de 1969. »

Télérama - Nathalie Crom

« Emma Cline signe un roman envoûtant sur les tourments de l’adolescence. »

Les Inrockuptibles - Nelly Kaprièlian

« Une férocité féminine »

Marie-claire - Fabrice Gaignault

« Un roman époustouflant »

Lire

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer