Sous le charme de Lillian Dawes

Sous le charme de Lillian Dawes

[The Season of Lillian Dawes]

    • Traduction (Anglais) : Cécile Arnaud
«Il y a presque toujours dans la vie un moment clé, un point divisant le temps entre un avant et un après – un accident ou une histoire d'amour, un voyage ou peut-être un décès...»

Ainsi commence le récit que fait Gabriel, dix-sept ans, de l'été qui changea le cours de sa vie. Renvoyé du pensionnat, il s'installe à Manhattan chez son frère Spencer, qui a renoncé à la carrière diplomatique pour la bohème littéraire. Enivré par sa liberté toute neuve, Gabriel goûte aux plaisirs de la ville et croise le chemin de Lillian Dawes. Artiste? Aventurière? Espionne? Cette jeune femme, indépendante et mystérieuse, est de celles qui enflamment l'imagination des hommes. Ni Spencer ni Gabriel ne sortent indemnes de cette rencontre...

Un très beau roman d'apprentissage dans le New York des années 1950.
  • Quai Voltaire
  • Paru le 05/02/2009
  • Genre : Littérature étrangère
  • 288 pages - 135 x 220 mm
  • EAN : 9782710330493
  • ISBN : 9782710330493

Autour du livre

On en parle...

« Une très belle écriture pour un roman d'apprentissage dans le New York des années 50 »

Spectacles - Elisabeth Pouget

« Katherine Mosby manifeste déjà un talent éclatant. Chic et aussi swinguant qu'une chanson de Franck Sinatra, Sous le charme de Lillian Dawes est un bonbon que l'on fait durer le plus longtemps possible. »

Madame Figaro - Alexandre Fillon

« Tout est exquisément chic dans ce ce roman d'apprentissage fitzgeraldien. Les phrases sont en gin et martini, les sentiments, légers, en seersucker. »

Le Figaro Magazine - Nicolas Ungemuth

« Ce roman est de ceux qui se lisent lentement pour mieux savourer ses images saisissantes, son acuité psychologique et ses formules d'une grande délicatesse. »

Point de vue - Adélaïde de Clermont-Tonnerre

« Faite d'images insolites et d'un sens inouï du portrait, l'écriture de Katherine Mosby (...) ensorcelle en une poignée de phrases qui tombent comme du Saint Laurent. (...) Tout cela se finit par le sentiment exquis d'avoir découvert une écrivaine qu'on suivra désormais jusqu'au bout de la nuit »

ELLE - Olivia de Lamberterie

« La virtuosité littéraire de Katherine Mosby trace des portraits si vivants qu'on croirait avoir rencontré chacun des personnages. (...) Un roman d'apprentissage classique (...) soutenu par l'élégance et l'acuité du style. »

La Vie - Marianne Dubertret

« Sous le charme de Lillian Dawes est un bon livre. On est sous le charme de Miss Katherine Mosby »

Le Nouvel Observateur - Frédéric Vitoux

« Un très beau roman d'apprentissage, au style élégant et classique. »

L'Essor Sarladais - Jean-Luc Aubardier

« Sous le charme de Lillian Dawes réussit en quelques pages à captiver le lecteur grâce à son style, sa voix toute en finesse et demi-teinte. (...) Partant de ces personnages, plus attachants les uns que les autres, l'auteur va tricoter avec une rare subtilité une intrigue sophistiquée qui convaincra le lecteur que, loin d'être toujours tendre, la nuit peut aussi être cruelle. »

Marianne - Alexis Liebaert

« Un livre pétillant et enchanteur. (...)Sous la plume raffinée de Katherine Mosby, les nuits ne sont pas toujours tendres, mais la vie a un goût irrésistible. »

Version Fémina - Anne Michelet

« Sous la plume élégante et précise de Katherine Mosby, (...) la haute société new-yorkaise prend vie. (...) Beaucoup d'humour et de fantaisie dans ce roman pétillant. »

Notes bibliographiques

« Un roman à l'atmosphère légère et mélancolique. »

Le Figaro littéraire - Eric Neuhoff

« Nous sommes en 1950 et New York a un charme fou! »

Valeurs Actuelles - Stéphanie des Horts, Valeurs actuelles, 14 mai 2009

« Roman d'une rare élégance, écrit avec une finesse psychologique et une subtilité choisie. »

Inter CDI

« Le personnage mélancolique de Lillian et ses deux soupirants forment un trio atypique et séduisant et d'une fraîcheur de ton qui résiste sans effort à l'usure du temps. »

Le Bulletin des lettres

« Au rythme sans précipitation d'une danse de séduction langoureuse et démodée, le roman de Katherine Mosby charme irrésistiblement. »

Le soir - Pierre Maury

« Un livre élégant qui fait la part belle à l'humour et à la poésie quand le rêve traverse la vie pour l'enchanter. »

La Corse votre hebdo

« Elégance et snobisme règnent sur ces pages qui rappellent à la fois Fitzgerald et Truman Capote. Il y a surtout un superbe portrait de femme, fofolle, frivole, secrète, comme une cousine de la Holly Golightly de Petit déjeuner chez Tiffany. Indispensable. »

Madame Figaro - Eric Neuhoff

« Ce roman enchante littéralement par sa musique, son bon goût et la séduction insaisissable et aristocratique de Lillian Dawes en pleine période fifties. »

Virgin

« Jubilatoire, tout simplement. »

La Libre Belgique - Geneviève Simon

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer