Deuils

[Duelo]

    • Traduction (Espagnol) : David Fauquemberg
«Tu n’écriras pas là-dessus, m’a demandé ou ordonné mon père, l’index levé, le ton à mi-chemin entre la supplique et le commandement. J’ai songé à lui répondre qu’un écrivain ne sait jamais sur quoi il écrira, qu’il ne choisit pas ses histoires mais que ce sont les histoires qui le choisissent, qu’il n’est rien de plus qu’une feuille sèche dans le souffle de sa propre narration. Par chance, je n’ai rien dit. Tu n’écriras pas là-dessus, a répété mon père, d’un ton désormais plus ferme, presque autoritaire. J’ai senti le poids de ses mots. Bien sûr que non, ai-je dit, peut-être sincère, ou sachant déjà qu’aucune histoire n’est indispensable, qu’aucune histoire n’est nécessaire, sauf celles que quelqu’un nous interdit de raconter.»

L’histoire interdite est ici celle de Salomón, le frère de son père, qui se serait noyé, enfant, dans le lac Amatitlán. Et l’enquête familiale dans laquelle Eduardo Halfon nous entraîne est vertigineuse.
  • Quai Voltaire
  • Paru le 05/04/2018
  • Genre : Littérature étrangère
  • 160 pages - 115 x 190 mm
  • EAN : 9782710383918
  • ISBN : 9782710383918

Autour du livre

On en parle...

« Tout est écrit à demi-mots touchés par la grâce, en courts tableaux débordant d’humour, et ces pages qui ressuscitent les chers disparus sont transportées par une saisissante foi en la vie. »

La Vie - Yves Viollier

 

« Une enquête où la mémoire des camps, les coutumes mayas, les souvenirs d’enfance, réfléchis par tous les miroirs déformants possibles, rivalisent pour composer une multitude d’histoires. »

L'Humanité - Alain Nicolas

 

« Eduardo Halfon est un sacré écrivain. »

Le Matricule des Anges - Thierry Guichard

 

« Eduardo Halfon frappe une nouvelle fois par la précision et la musicalité de sa prose. Par son regard lumineux et son souci de vérité. »

Lire - Alexandre Fillon

 

« L’écriture d’Eduardo Halfon, autant que les événements qu’il raconte, donne son prix à ce livre. »

Libération - Virginie Bloch-Lainé 

« C’est un petit volume qui recèle plus de trésors que bien des gros pavés. Trésors de délicatesse et d’humour, d’étrangeté et de profondeur propices à envoûter le lecteur, à le faire osciller doucement entre réflexion et sensation. »

La Croix - Emmanuelle Giuliani

 

« De cet enfant mort, on ne dit rien. Alors l’écrivain collecte les secrets, arpente sa généalogie… Et élabore une poignante prière à l’absent. »

Télérama - Nathalie Crom

 

« Une enquête familiale vertigineuse… un récit d’une extraordinaire richesse. »

Espaces latinos - Christian Roinat

 

« Eduardo Halfon s’y entend comme personne pour faire de tout secret, de toute mémoire, une œuvre. La sienne, l’une des plus importantes de ce temps. »

Sud-Ouest - Olivier Mony

 

« Sa patrie littéraire est celle de l’autobiographie, la poésie, le monde fantastique, l’humour élevé au rang de grand art, les phrases polies comme des galets, l’économie de mots scandés à la manière d’une ritournelle. »

Le Figaro littéraire - Isabelle Spaak

 

« Avec un entêtant dépouillement, un sens très sûr du raccord et de l’ellipse, Eduardo Halfon revient sur les traces du frère de son père, Salomon. L’occasion de nous livrer, avec une discrétion dont l’effacement de soi vire à l’omniprésence, le récit d’un exil, le portrait en creux d’un pays, de l’insoutenable  banalité des drames intimes. »

La Viduité - Marc Verlynde

 

« En virtuose, l’écrivain guatémaltèque Eduardo Halfon même l’enquête sur la mort d’un oncle et l’histoire de sa famille hantée par le deuil. Somptueux. »

Le Monde des Livres - Ariane Singer

 

« Une splendide épopée intime et minimaliste au royaume de la mémoire. »

Transfuge - Damien Aubel

 

« En quelques phrases courtes et percutantes, l’écrivain guatémaltèque brasse un siècle de deuils et d’aventures. »

Livres Hebdo - Kerenn Elkaïm

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer