Paracelse

Paracelse

L'homme, le médecin, l'alchimiste

    • Introduction : Georges Cattaui
«Paracelse (Theophrast Bombast von Hohenheim, dit), alchimiste et médecin suisse, né a Einsiedeln (canton de Schwyz) (1493-1541), père de la médecine hermétique.» Le Petit Larousse a des lacunes. En fait, Paracelse fut bien autre chose.
«Quand la nature t'instruit, ton âme s'épanouit...» Cette parole de Goethe, citée par Georges Cattaui, préfacier d'une étude sur le «médecin des temps modernes», traduit bien le sens de cette destinée. Et Serge Hutin ajoute : «Rien de plus révolutionnaire, d'anticonformiste que la carrière d'un Paracelse. Nous avons l'impression de nous trouver devant un génie tout chaotique et tumulteux se déchaînant avec fougue contre tout ce qui tendait à limiter sa liberté créatrice. Le surnom si fréquemment donné à cette personnalité tellement étrange se révèle exactement évocateur : le Luther de la Médecine.»
Comme Luther, dont il fut d'ailleurs le contemporain, Paracelse incarne la révolte farouche d'un individu contre le carcan des traditions et de l'autorité. En simplifiant à l'extrême les choses, voici donc comment on se représente d'ordinaire la carrière de Paracelse : celle d'un révolté génial qui, sans le moindre respect pour les traditions médicales et philosophiques héritées du Moyen Âge, manie sans cesse l'invective, voire la grossièreté, pour promouvoir une recherche purement expérimentale, faisant foin de toute autorité livresque ou spirituelle. À la limite, on tend à considérer les idées de Paracelse comme issues directement de cette personnalité hors série, de cette vraie force de la nature, refusant de se plier aux normes courantes.
Explorateur attentif et fervent, Paracelse l'est tant sur le plan de la vie intérieure que sur celui de la nature, dans les formes multiples de leur manifestation. Son activité en tant que médecin s'en inspire à tout moment. C'est ainsi que, traitant des conceptions médicales de Paracelse, Béatrice Whiteside relève que la médecine de Paracelse se fonde sur la philosophie, l'astronomie, l'alchimie et les «vertus». Paracelse lui-même écrit à ce propos : «La nature est le macrocosme et doit être étudiée afin de comprendre le microcosme.» Il ajoute que le médecin doit être conscient du fait «que le philosophe ne trouve rin d'autre au ciel et sur la terre que ce qu'il trouve dans l'homme, et que le médecin ne trouve rien d'autre dans l'homme que ce que contiennent le ciel et la terre». Paracelse est ainsi, lui aussi, un adepte de la grande parole : «Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l'univers et les dieux.» Sa vie entière, comme son action, évoluèrent à cette lumière. Aussi, l'enseignement qu'il nous apporte, fruit de son expérience, demeure-t-il vivant encore aujourd'hui.
  • Hors collection
  • Paru le 01/03/1966
  • Genre : Essais et documents
  • 140 x 197 mm
  • EAN : 9782710315353
  • ISBN : 2710315351

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer