Trilogie de Corfou - II

Oiseaux, bêtes et grandes personnes

[Birds, Beasts and Relatives]

Traduction révisée

    • Traduction (Anglais) : Léo Lack
Corfou, morceau de terre bénie des dieux jeté au large des côtes grecques. Sur cette île aux mille merveilles, un repaire indo-britannique : la villa des Durrell, excentrique royaume des bêtes et des réceptions mondaines. On y retrouve «Mère» et ses quatre enfants : Lawrence, Leslie, Margo et Gerry, qui, entre deux cours avec son précepteur, explore criques et oliveraies, collectionne crapauds et tortues, papillons et chauve-souris, poulpes et scorpions. Mais les paysans de l'île et les hôtes venus des quatre coins du globe rendre visite à sa famille sont pour ce formidable conteur une espèce tout aussi passionnante à observer.
  • Hors collection
  • Paru le 03/04/2014
  • Genre : Littérature étrangère
  • 352 pages - 125 x 195 mm
  • EAN : 9782710370840
  • ISBN : 9782710370840

Autour du livre

On en parle...

« Ce zoologiste en herbe, ignorant encore tout de la Grèce antique, apporte à (l'île de Corfou) un regard d'une immense fraîcheur, et aux adultes celui d'une intraitable causticité, bien qu'emprunte d'une grande tendresse. (Le Jardin des dieux) vient clore une trilogie joyeuse et ensoleillée. »
L'Amour des livres

« Voilà trois volumes qui vous feront passer quelques jours d'un printemps pourri le sourire aux lèvres, et si on vous demande d'où vient votre euphorie, n'hésitez pas à trahir votre secret. »
Ces mots-là, c'est Mollat

« Gerald Durrell nous enchante en nous livrant le récit hilarant de ses premières découvertes de la nature et des animaux. (...) Cette joyeuse chronique familiale a absolument tout pour devenir votre livre de chevet ! »
Librairie Quai des brumes

« Une comédie humaine et mondaine (...) . Un bijou. »
La Montagne - Daniel Martin

« Une joyeuse extravagante emplit les trois volumes. (...) Un aspect burlesque s'attache au moindre événement familial ou social. »
Libération - Mathieu Lindon

« Tout le charme et l'ironie baroque du récit de ces années de jeunesse (...) tiennent à la qualité du mot, à la justesse de l'image. Excentrique et flegmatique, hospitalière et facétieuse, habitée d'étranges manies, la smala Durrell est la quintessence de l'esprit anglais. (...) Pour le plus grand bonheur du lecteur, prêt à empailler la famille, histoire de l'avoir sous la main les jours de moins-bien. »
L'Express - Marianne Payot

« Gerald Durrell a écrit avec beaucoup d'humour cette trilogie dans les années 1940 sous le soleil grec : il nous fait découvrir la nature avec passion, à travers son regard de naturaliste et en s'appuyant sur ses expériences personnelles. »
Feedbooks

« Un récit plein d'excentricité joyeuse et de sensations pures, d'un bout à l'autre duquel Gerald Durrell laisse toute la parole (au) petit garçon qu'il fut, découvrant les yeux grands ouverts la merveilleuse profusion de la faune méditerranéenne de l'île, sorte de paradis terrestre préservé où s'offrent à lui la Création et ses merveilles. (Une) ode exquise à la liberté. »
Télérama - Nathalie Crom

« Une véritable extravagance à l'anglaise. (...) Un coup de blues? Je vous recommande un petit coup de Durrell et c'est reparti ! »
On l'a lu - Marianne Payot

« Le charme du livre tient sans doute au fait que l'auteur a su garder la vision d'un narrateur de dix ans, tout à la fois pleine de fantaisie, d'humour et de fraîcheur. Le regard d'enfant qu'il porte sur ce paradis nous contamine, c'est une lecture joyeuse et enchantée... Il est urgent de lire Ma famille et autres animaux. »
La Semaine des quatre jeudis

« C'est avec une joie et une émotion sans cesse renouvelées que nous suivons les mésaventures de cette incroyable famille, qui semble prendre vie sous la plume de l'auteur comme autant d'acteurs d'un petit théâtre. (...) Gerald Durrell nous offre une œuvre qui nous accompagnera longtemps, dans laquelle on se replongera régulièrement avec délice afin de reprendre congact avec ses amis qui auront été les nôtres durant cette éblouissante fresque. »
Librairie Cadran lunaire

« Mélange d'autobiographie et de zoologie (...), opérette haute en couleur, facétieuse et mélancolique, Ma famille et autres animaux, premier récit de ses souvenirs d'enfance parus en trois volumes, a été best-seller en Angleterre dès sa parution, en 1956. »
L'Hebdo - Isabelle Falconnier

« L'art de raconter est une merveille dans ce texte (...). Un véritable rayon de soleil ! »
Lettres exprès

« Bleues de mer, le triptyque des couvertures donne envie de vacances et de plongée au cœur des pages qu'elles protègent. Même si les deux premiers volumes n'ont guère besoin de pousse-au-crime : ce sont des merveilles de grâce que leurs lecteurs ne peuvent s'empêcher de conseiller à qui veut bien les entendre. Longtemps isolés, ces premiers volumes viennent d'être rejoints par Le Jardin des dieux, qui clôt cet ensemble ionien du frère de Lawrence Durrell, devenu naturaliste fameux, autant écrivain que son frère, et formidable conteur de son enfance. »
L'Alamblog

« D'une drôlerie irrésistible (...). On ne fait pas plus excentrique que cette tribu, et il n'y a pas meilleur conteur que l'auteur. Les trois tomes sont à dévorer. »
Vogue - Nelly Kaprièlan

Dans la même série

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer