L'Humeur vagabonde – Un singe en hiver

L'Humeur vagabonde – Un singe en hiver

Dans L’Humeur vagabonde, Benoît Laborie quitte femme et enfants pour tenter fortune à Paris. Rastignac triste, il s’égare dans le cimetière du Père-Lachaise. Quand il retourne au pays, sa mère le prend pour un amant de sa femme et tue l’épouse supposée infidèle. Maintenant Benoît peut revenir à Paris. Parce qu’on flaire sur lui l’odeur du crime, la capitale s’offre à lui. Pas pour longtemps. Un nouveau caprice du tout-Paris, et il est rejeté. Une fable comique et triste, une petite musique aigre-douce au ton inimitable.

Un singe en hiver, lui, a pour cadre un hôtel de la côte normande tenu par Albert Quentin, ancien fusilier marin en Extrême-Orient, et sa femme Suzanne. Le jeune publicitaire Gabriel Fouquet y débarque pour rendre visite à sa fille Marie, pensionnaire dans le village, mais aussi pour oublier l’échec de sa vie sentimentale avec Claire, partie vivre à Madrid. Gabriel et Albert n’ont pas «le vin petit ni la cuite mesquine» : grâce à l’ivresse, ils vont s’offrir, l’un en Espagne et l’autre en Chine, deux glorieuses journées d’évasion.
  • Hors collection
  • Paru le 13/05/2011
  • Genre : Littérature française
  • 382 pages - 170 x 220 mm
  • EAN : 9782710368106
  • ISBN : 9782710368106

Foreign Rights

L'Humeur vagabonde / Un singe en hiver

All rights available

Presentation

To mark the 20th anniversary of Antoine Blondin’s death, La Table Ronde has assembled these two renowned titles and enriched them further by including previously unpublished material: plans used in their creation, notes from the manuscripts, photos, interviews in which the author explains the creation of the famous novels…

L’Humeur vagabonde is the story of Benoît Laborie, who leaves his wife and children in order to try his luck in Paris. A sad Rastignac, he loses his way in the Père-Lachaise cemetery. When he returns home, his mother takes him for a lover of his wife and kills the supposedly unfaithful spouse. Benoît can return to Paris. Now that he gives off a criminal air, the capital city opens itself up to him. But not for long. A new caprice of all-Paris and he is rejected. A sad and comic tale, this is a small, bittersweet novel written in an inimitable tone.

Un singe en hiver is set in a hotel on the coast of Normandy, which is kept by Albert Quentin, a former mariner of the Far-East, and his wife, Suzanne. Gabriel Fouquet, a young advertising executive, arrives there to visit his daughter, Marie, who studies in the village’s lodging school, but also to try to forget the failure of his love life with Claire, who left to live in Madrid. These two men don’t drink like amateurs: thanks to the amounts of alcohol they will offer themselves two glorious journeys of escape, Gabriel in Spain and Albert in China. Awarded the Prix Interallié (1959), the book has been adapted for the screen and performed by Jean Gabin and Jean-Paul Belmondo. The years following its publication, it has been translated in the United States, England, Germany, Italy, Spain, Portugal and Yugoslavia. Today, the translation rights for these countries are available again.

The only child of bohemian parents, Antoine Blondin (1922-1991) has been highly regarded since the publication of his first book, L’Europe buissonnière, which was awarded the Prix des Deux Magots in 1949. Dividing his time between journalism (he is known for having covered the Tour de France from 1950 to 1980) and literature, this "bon-vivant" left behind him five novels, all of which have been published by La Table Ronde.

If you are interested in publishing one of our books or wish to receive further information, you can contact:
Anna Vateva, Foreign Rights : + 33 1 40 46 71 02
a.vateva@editionslatableronde.fr

> See all our catalog, here.

Autour du livre

On en parle...

« Je ne crois pas en Dieu, je crois en Blondin. Certes, son oeuvre est aussi mince que son visage, mais tant mieux : le caviar doit s'apprécier en petite quantité. Blondin est notre Fitzgerald. »

Lire - Frédéric Beigbeder

« Antoine Blondin ne fit jamais mieux entendre son style et sa musique la plus pure que dans la poignée de romans qui a suffi à créer un ton, un univers, une sensibilité. »

Le Figaro - Christian Authier

« Un superbe album, qui raconte le processus d'élaboration, complexe, des deux plus fameux romans de Blondin. (...) C'est un Blondin "frivolement profond", créateur en liberté, qui revit aujourd'hui dans cet album fraternel. »

Livres Hebdo - Jean-Claude Perrier

« Un délice d'amateur. »

Le Soir - Pierre Maury

« On gardera dans la bibliothèque cet albm doux-amer aux allures de collector. On le ressortira aux premiers frimas en répétant la devise préférée de Blondin : Remettez-nous çà! »

L'Express - Emmanuel Hecht

« C'est absolument superbe. »

Europe 1 - Pierre-Louis Basse

« Un album vraiment émouvant, une pépite blondinienne (...) En émerge un parfum nostalgique, mêlant une tendresse et une légèreté, une douce mélancolie teintée de gravité, dont on ne voit guère d'équivalent dans nos librairies. »

Le Monde - Pierre Assouline

« Un petit chef-d'oeuvre. »

L'Équipe Magazine

« Superbe livre hommage! »

Leslivresquej'aime.net

« Tout l'univers de Blondin - son humour, ses doutes, sa poésie, sa sensibilité, son regard un peu triste et son écriture appliquée - se dévoile au fil de trois albums répartis dans des textes encore très forts. Actuels? Humains! »

Presse Quotidienne Normandie - Franck Boitelle

« Un bel hommage à Antoine Blondin, à sa virtuosité de plume mais aussi à sa sensibilité et à ses fêlures. »

Blog Enfin livre!

« Un ouvrage somptueux enrichi d'une iconographie souvent inédite. »

Le Figaro magazine - Nicolas Ungemuth

« À découvrir absolument. »

24 ore

« L'éditeur attitré d'Antoine Blondin, La Table Ronde, fête à sa manière le vieil enfant prodigue et prodige en publiant un bel album agrémenté d'une riche iconographie et de textes inédits. »

Valeurs actuelles - Bruno de Cessole

« Il a l'évidence de la beauté simple. »

Alain Cresciucci

« L'émotion est là, à fleur de peau. »

Un Livre un Jour - Olivier Barrot

« Un hommage nostalogique et gracieux. »

Télérama - Christine Ferniot

« Miroir de nos vies, cette oeuvre, cet homme, réverbèrent le plus court chemin qui mène nos pas du désert anténatal au total néant. Il y a de quoi tituber. »

La Presse littéraire - Guy Darol

« À l'occasion de l'anniversaire de sa mort, le hussard Antoine Blondin (...) est remonté sur son toit, le temps (...) d'une réédition. Il faut le saisir là-haut, avant qu'il ne retombe dans l'oubli. »

La Croix - Jean-François Fournel

« Une magnifique réédition. »

Evene.fr

« L'ouvrage, un millefeuille, est l'archéologie de son talent blessé. Son soin et sa beauté miniatures rendent hommage à ceux des phrases de Blondn. »

Libération - Philippe Lançon

« Un livre d'une richesse inouie consacré à l'un des plus grands auteurs français. »

Vif-L'Express - Nadine Monfils

Michel Déon évoque Antoine Blondin dans l'émission Les Livres ont la parole de Bernard Lehut sur RTL.

« Un très beau volume augmenté de préfaces et d'une chronologie magnifiquement illustrée. »

La Gazette des librairies L'Arbre à lettres

« Un vrai régal! »

La Gazette de côte d'Or - Alexis Billebault

« La publication de ce volume réunissant deux titres phares, accompagnés de documents inédits qui expliquent la genèse d'une oeuvre, est une aubaine pour les férus de littérature gouleyante. Il n'y a pas plus frais et léger que du Blondin. »

Midi Libre - Jean-Claude Lamy

« Un authentique collector. »

Bruxelles News

« Blondin c'est le marmonnement des taiseux, la douceur des violemment ratés, la poésie de la dèche. Et toujours des éclairs de drôlerie, aptes à faire se dérober le tragique. »

La Croix - Antoine Perraud

« C'est tout le chic, toute l'élégance de Blondin, chose dont il ne se déparait pas (...) que de donner des portraits d'une voix mêlant nonchalance et traits d'esprit. »

Le Matricule des Anges - Lucie Clair

« Pas d'autre choix que de lire Blondin cet été, les mois et les années qui suivent, en compagnon de route et en ami fidèle. »

La Gazette d'été de la librairie du Square

« Un seul volume pour deux livres exceptionnels. »

Le Quotidien de Paris

« Deux romans majeurs dans l'oeuvre de Blondin en un seul volume magistralement imprimé sur un épais beau papier. (...) C'est somptueux, mais ce n'est rien comparé à ce que l'on va lire. »

Paperblog

« Poser le regard au début d'une phrase, c'est se laisser glisser jusqu'à la fin de l'ouvrage. C'est à la fois drôle et pessimiste, tendre et caustique, irrévérencieux mais lucide. »

Librairie La Bouquinerie

« Deux fictions que l'on retrouve avec plaisir, vingt ans après la mort de l'écrivain, dans ce livre hommage joliment construit, documenté, illustré et agrémenté des commentaires de Blondin lui-même sur la genèse de ses oeuvres. »

La Vie - Marie Chaudey

« L'écriture de Blondin est fluide; un rien nonchalante, élégante. »

L'Escritoire

« Un recueil riche de documents qui témoignent de son travail d'écrivain et de sa vie d'homme. »

Le Courrier de la Mayenne

« Ces deux romans bien connus illustrent parfaitement le ton de Blondin, qu'on ne peut caractériser que par un oxymore tel que 'gravité légère'. »

Le Bulletin des Lettres

« Un bel hommage au trublion des Lettres. »

Le Petit Niçois - Viviane Le Ray

« Les éditions de La Table Ronde, où Blondin publia, proposent un album de souvenirs si beau, si réussi, si intelligent, qu'il pourrait bien être la première pierre du monument qu'il faudra bien construire un jour à cet assoiffé de mots. »

Présent - Alain Sanders

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer