Le livre des haïku

Le livre des haïku

[Book of haikus]

Édition bilingue

    • Introduction : Regina Wreinreich
    • Traduction et préface : Bertrand Agostini
Au beau milieu de la frénésie des années cinquante, Jack Kerouac, à l'instar de beaucoup d'écrivains américains des générations précédentes, choisit l'errance. C'était la solution idéale pour un écrivain qui voulait retrouver l'Amérique mythique et l'homme dans sa pureté originelle.
C'est dans l'étude du bouddhisme que naîtra l'engouement de Kerouac pour la forme poétique épurée du haïku. Comme la graine qui contient l'arbre en germe, ces courts poèmes de trois vers seront autant de moments d'épiphanie ponctuant la difficile voie vers la sagesse.
Kérouac apprend en pratiquant le haïku que la nature, bien que précaire et éphémère, n'en est pas moins principe de changement et de diversité. Tout naît, puis tout meurt pour renaître et à nouveau. La souffrance et la mort sont là simplement, et intrinsèquement, inscrites dans la vie même. À travers l'expérience spirituelle du haïku, Kerouac les dédramatise, les voit comme elles sont, loin de toute considération affective et intellectuelle, loin de tout dualisme.
  • Hors collection
  • Paru le 11/05/2006
  • Genre : Littérature étrangère
  • 432 pages - 140 x 205 mm
  • EAN : 9782710327523
  • ISBN : 9782710327523

Autour du livre

On en parle...

« Tel un diamant brillant et tranchant, ce précieux recueil est simplement spirituel et facétieux. »

Ulysse

« Ce Livre des haïku offre de l'auteur un éclairage atypique. »

Muze

« Merci à Jack Kerouac de nous offrir Le Livre des haïku. »

Bulletin Critique du Livre en Français

« Frais et joli. »

Corsica

« Très belle édition bilingue. »

Epok

« Ce recueil de haïku [...] reflète ce qu'éprouvait Jack Kerouac face à la douleur de vivre et à l'impermanence de toute chose. »

Le Télégramme

« Un vrai régal. »

Ouest France - Pierre Tanguy

« Mélancolie et blues, trois lignes de suprême modestie. »

Regards - Julia Moldoveanu

« Les amateurs vont se délecter. »

La Montagne Dimanche

« Instants de sagesse et de profonde paix. »

Centre Presse

« C'est beau, élégant, parfois drôle, souvent rythmé comme des chorus de jazz. »

Métro - Didier Pourquery

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer