Dinard

Dinard

Essai d'autobiographie immobilière

Photographies de Kate Barry

«Je suis venu au monde à Dinard, dans le cours de l’année 1953, pendant la projection d’un film d’actualités – celles-ci légèrement différées – illustrant le couronnement de la reine d’Angleterre. Par un phénomène extrêmement rare, et que je ne m’efforcerai pas d’éclaircir, je suis né de ma grand-mère (ma mère, qui vivait alors au Congo, étant dans l’impossibilité de me donner le jour à Dinard), et âgé déjà de plusieurs années : peut-être trois ou quatre, j’en ai perdu le compte, et d’ailleurs je n’attache personnellement aucune importance à ces détails. En revanche, il n’est pas indifférent de savoir que le couronnement d’Elizabeth II fut le premier spectacle qui s’offrit à moi, dans cet état de nouveau-né – je me souviens encore, aussi nettement que si j’avais été présent sur les lieux de la cérémonie, des merveilleuses robes à balconnet que portaient en cette circonstance sinon la reine elle-même, du moins ses demoiselles de compagnie –, ou qu’en première partie du même programme figurait un documentaire sur «La vie dans les grands étangs». Car toute mon enfance, et dans une moindre mesure les étapes ultérieures de mon existence, devait être placée sous le double signe d’une anglophilie malaisée – tant il y a de la difficulté à éprouver une prédilection pour cette nation qui de son côté nous méprise – et d’un goût prononcé, bien que non exclusif, pour la faune aquatique : les oiseaux en particulier, mais aussi les poissons – au cours de mes premières années, j’ai pêché plus de perches et de brochets, à la cuiller ou au vif (mais surtout au vif) que la plupart des hommes pendant toute la durée de leur vie –, les batraciens, et tout ce qui s’ensuit.»
Jean Rolin.
  • Hors collection
  • Paru le 23/05/2012
  • Genre : Littérature française
  • 64 pages - 140 x 210 mm
  • EAN : 9782710368533
  • ISBN : 9782710368533

Autour du livre

On en parle...

« Aux souvenirs réels ou imaginés de l'écrivain, aussi divagants que fermement ancrés dans la topographie des lieux, répondent les images de Kate Barry, qui a saisi la ville comme au sortir d'une nuit pluvieuse : désertée, silencieuse, grise, mouillée, tout ensemble intensément concrète et songeuse. »

Télérama - Nathalie Crom

« Un petit livre bleu sur Dinard, avec des mots de Jean Rolin et des photos de Kate Barry, célèbre la Bretagne. La plume de l'un et l'oeil de l'autre sont un hommage à une terre rugueuse, changeante, humaine, pudique. Les photos de bancs sont parmi les plus puissantes. On s'y arrête pour se noyer dans la mer. »

Le JDD - Marie-Laure Delorme

« Toutes à Dinard! Jean Rolin délaisse Britney Spears et troque Los Angeles pour la Bretagne qui l'a vu grandir. On craque pour cette "autobiographie immobilière" sublimée par les clichés de Kate Barry. »

ELLE

« La photographe Kate Barry et l'écrivain Jean Rolin viennent évoquer la Bretagne à laquelle ils rendent hommage dans Dinard - Essai d'autobiographie immobilière, un petit livre qui mêle avec poésie textes et photographies... »

France Inter "les affranchis" - Isabelle Giordano

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer