Bien de chez nous!

Bien de chez nous!

Mot à mot de A à Z

«Quand on s'appelle Legrand, qu'on a pris pour pseudonyme Nohain, qui est le nom d'une petite rivière du Nivernais, quand on a un grand-père de Béziers et un autre de Corbigny, quand on a grandi à Paris, faubourg Saint-Honoré, dans un appartement où fréquentaient Courteline, Claude Terrasse et Colette, quand on a écrit des chansons pour Maurice Chevalier (de Belleville) et qu'on a inventé Fernand Raynaud (de Clermont-Ferrand), quand on a fait deux fois la guerre et qu'on a failli mourir à bord d'un char de la Division Leclerc en reprenant Strasbourg, et quand, après tout ça, on publie un livre composé – sur le mode souriant – de toutes les réflexions, anecdotes, rimes ou scènes que vous ont inspiré soixante-quinze années de vie ardente et passionnée, il est difficile de trouver un titre plus exact que Bien de chez nous...
«Bien de chez nous», cette formule que Jean Nohain a utilisée si souvent à propos de ceux qu'il rencontrait, qu'il saluait, qu'il présentait, c'est à lui qu'elle s'applique le mieux.
Il est «bien de chez nous» comme La Fontaine et Jules Renard sont «bien de chez nous». Et Giraudoux! Et Sacha Guitry!
Il est «bien de chez nous» parce qu'il a tous nos défauts : il est cocardier, joueur, prodigue, risque-tout, il n'a jamais pensé à demain. Il aime qu'on l'aime.
Il a enfin, et en toute occasion, cette grâce légère qui est la qualité française : ce livre en est un nouveau témoignage!»
Raymond Castans.
  • Hors collection
  • Paru le 18/02/1976
  • Genre : Littérature française
  • 258 pages - 140 x 205 mm
  • EAN : 9782710310839
  • ISBN : 271031083X

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.

fermer