Les Editions de La Table Ronde
Editions de la Table Ronde

 
Quai Voltaire
    -› Tous les ouvrages de la
    collection
Feuilletez le livre

Annabel Lyon



Aristote, mon père



Traduction de l'anglais : David Fauquemberg

Pythias, la fille d'Aristote, a été élevée à l'égal des hommes. Elle fait figure d'exception à Athènes, puis en Macédoine où elle est contrainte de s'exiler : c'est elle, et non son frère cadet, qui assiste Aristote dans ses travaux, provoque les collègues de son père par ses remarques pointues, et se rêve en philosophe, scientifique ou sage-femme. La mort d'Aristote disperse ses biens et sa famille à travers la Macédoine, laissant Phytias seule, en décalage avec cette société qui nie l'existence d'une conscience féminine, et l'oblige à se confronter à la réalité d'un monde dont elle s'était toujours tenue écartée.

Après Le Juste Milieu, qui évoquait la relation entre le jeune Alexandre le Grand et son précepteur Aristote, Annabel Lyon renouvelle le défi ambitieux d'écrire l'Antiquité d'une plume actuelle et spontanée. Aristote, mon père exhale le soufre des temples, le sang des femmes et les larmes de la tragédie.


Quai Voltaire
Parution le : 28/08/14
240 pages
21 €
135 x 220 mm
ISBN : 9782710369851
Code sodis : I23292






 En savoir plus sur Annabel Lyon

 Annabel Lyon a publié, à la Table Ronde



 
   
REVUE DE PRESSE


"Annabel Lyon, qui n'accable jamais son lecteur sous le poids de son érudition, nous replonge dans nos humanités classiques d'une manière simple et vivante. Elle dépoussière sans tomber dans l'anachronisme ni la réécriture idéologique."
J.-C. P, Livres Hebdo, 13 juin 2014

"La Canadienne Annabel Lyon réussit à rendre contemporaine l'histoire antique."
Alain Vollerin, Blog des Arts, 5 septembre 2014

"Son nouveau roman, Aristote, mon père (...), évoque brillamment le destin inouï et contrarié de la fille du philosophe grec : une femme dont l'intelligence se mariait mal à une époque où comptaient d'abord les apparences."
J.-CH. B., Le Figaro magazine, 5 septembre 2014

"Elle montre une capacité à renouveler le roman historique."
Florent Georgesco, France Culture, 12 septembre 2014

Aristote, mon père conseillé par Jérôme Garcin dans Corse Matin du 12 septembre 2014.

"Un roman qui exhale le souffre des temples, le sang des femmes et les larmes de la tragédie."
Jean-Luc Aubardier, L'Essor Sarladais, 19 septembre 2014

"La Grèce du IVème siècle lui sert simplement de trame, sur laquelle elle entrecroise et fait se répondre destins historiques et personnages de fiction. Une méthode qu'elle avait expérimentée avec son dernier succès, "Le juste milieu" (...). Et qui, cette fois encore, ne manque pas de faire mouche."
C.I., Géo Histoire, octobre 2014

"Aristote, mon père est une merveille de fiction historique, écrite dans une langue alerte où se mêlent poésie, discussions philosophiques et propos crus."
Marie Goudot, Etudes, octobre 2014

" Un ouvrage de vulgarisation distrayant dans un langage moderne."
Notes bibliographiques, novembre 2014

"Un contraste savoureux entre un style moderne énergique, très simple, et le contexte antique. On est porté par un texte où l'originalité le dispute à l'élégance."
Marianne Dubertret, La Vie, novembre 2014

"Un roman prenant (...) aux lisières du roman philosophique féministe"
Blog de Thierry Guinhut, janvier 2015


   

 

   
SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
facebook twitter instagram